Connectez-vous au site



Vous avez oublié votre mot de passe ?
Vous n'êtes pas abonné ?
Vous avez besoin d'aide ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Connectez-vous au site
Vous avez besoin d'aide ?

Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS
Vite Dit Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.
10h34 grrr !
Migrants : Tony Comiti est "zone interdite" au Point
Par Laure Daussy le 30/11/2013

Le Point.fr a-t-il empêché une de ses journalistes d'enquêter autour de la polémique des migrants filmés par la société de production Tony Comiti ? Notre émission de la semaine est consacrée à cette polémique. Le Nouvel Obs le mois dernier et Télérama la semaine dernière ont réalisé des enquêtes sur le sujet.

Avant ces articles d'enquête, un premier article, sur le Point.fr, était paru en août, sur le périple de notre invité, du Cameroun à Paris, mais aucune mention de la polémique. Pourquoi? Selon nos informations, la journaliste n'a pas eu le feu vert de sa rédaction en chef pour mentionner la maison de production de Tony Comiti, et raconter les manipulations dénoncées par les migrants.

Point

"Il est impossible de taper sur Tony Comiti qui donne lui aussi sa version des faits. Il faut donc éviter de parler d'eux et raconter seulement le périple et les conditions de vie en montrant ta volonté de t'en sortir et de ne pas rester clandestin," écrit la journaliste à Elie, un des migrants.

"Mon boss n'est pas chaud, Comiti a le bras très long"

Elie lui répond alors : "ton article ne fait que donner du poids à la version des crapules de la production. nous sommes à la rue ma belle. C'est claire que nous voulions venir en france, mais pas en ce moment? Ils nous ont proposé de l'aide, c'est pour ça que nous sommes là. On a accepté participé au film parce qu'il nous ont dit qu'il s'occuperaient de nous une fois en france. Dans tous les cas, je pense pas que Tony Comiti soit intouchable." Elle répond : "C'était difficile d'associer le tout dans un seul article, mon boss n'était plus chaud du tout car Comiti malheureusement a le bras très long. J'ai donc proposé de faire un autre article sur la déontologie des journalistes et la frontière à ne pas franchir afin de mettre en cause leur responsabilité." Nous avons essayé vendredi soir de joindre Jérome Béglé, rédacteur en chef du Point.fr, sans succès.


Abonnez-vous !
|