Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

L'Alsace trappe une interview concernant son actionnaire

Par le - 17h04 - grrr !

 

Trappée. Trappée l'interview accordée par le sociologue des médias, Jean-Marie Charon, au quotidien l'Alsace. Elle était pourtant montée et mise en page (@si s'est procuré la maquette) et prévue pour la publication. Il y est question de la situation de la presse quotidienne régionale en général, de la situation de l'Alsace en particulier, mais aussi (et c'est certainement cela qui a déclenché la censure de l'entretien), de l'intérêt des banques pour les quotidiens régionaux. L'investissement des banques dans les quotidiens est selon Charon "un investissement indirect. Les banques de type régional, qui ont une activité liée à des territoires, voient dans la presse régionale un des outils d’animation de la vie économique locale. Le Crédit Mutuel s’est très engagé au travers du groupe EBRA (propriétaire de L'Alsace)".


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Ce passage (pourtant ni critique ni révolutionnaire) sur le rôle des banques dans le financement de la PQR a pourtant embarrassé le rédacteur en chef du jour. Ce dernier a décidé de supprimer la publication de l'interview. La CFDT du quotidien s'est émue. "On nous a expliqué que cela pourrait déplaire à l'actionnaire (Le Crédit Mutuel, NDLR)", confie à @si un délégué syndical. Dans un tract intitulé "le devoir d'informer", la CFDT renchérit : "On n’a pas le droit de parler dans nos colonnes des difficultés et des mutations en cours dans la presse régionale, notamment en Alsace !"

Ironie de l'histoire, cette interview de Jean-Marie Charon avait été réalisée dans le cadre d'un colloque à Mulhouse sur le pluralisme de la presse suite à la concentration qui se met en place dans le PQR. Ce débat était couvert par un journaliste de l'Alsace. "Comme quoi certains aiment bien les travaux pratiques en démontrant in vivo les ravages de l'autocensure et le caractère liberticide de la concentration. Vous vous rendez compte pour une petite interview d'un obscure sociologue. Que penser de ce qui advient lorsque le sujet est important", détaille à @si, Jean-Marie Charon.

Sollicitée , la rédaction en chef de l'Alsace n'a pas donné suite.

L'occasion de relire notre enquête sur les pressions excercées par un président de conseil général sur un journal local dans le Jura.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Rebsamen "libéral" : interview choc dépubliée

on aurait aimé le dire publié(e) le 03/10/2014 par Robin Andraca

Le Miroir, site internet d'un magazine bourguignon, a publié ce matin une interview décapante du ministre du Travail, intitulée : "Je me bats depuis longtemps pour une vision libérale de l'économie". François Rebsamen s'y exprimait très librement sur les 35 heures, le Parti Socialiste et son ...

Censure au 19/20 de France 3 : pas de compte-rendu de la garde à vue de Sarkozy

La chaîne a diffusé à la place une visite guidée de ses locaux

enquête publié(e) le 23/09/2014 par Sébastien Rochat

On stoppe tout. France 3 a eu accès au document de synthèse des enquêteurs sur l'affaire de trafic d'influence dans laquelle Sarkozy a été mis en examen (dite affaire Bismuth) ainsi qu'aux PV d'audition. Trois médias, France inter, France 3 et Libé, s'étaient mis d'accord pour publier l'...

nouveau media

Le harcèlement policier des journalistes et des internautes amplifie les émeutes de Ferguson

"J'ai pris mon carnet de notes dans une main, j'enregistrais avec l'autre..."

observatoire publié(e) le 14/08/2014 par Robin Andraca

Depuis plusieurs jours et la mort d'un jeune Noir de 18 ans, tué par balle par un policier le 9 août dernier, Ferguson, ville de la banlieue de Saint-Louis (Missouri), est le théâtre d'une violence urbaine que les Etats-Unis n’avaient plus l’habitude de voir depuis les années 60. Sous le ...

Tous les contenus de ce dossier >