Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

L'Alsace trappe une interview concernant son actionnaire

Par le - 17h04 - grrr !

 

Trappée. Trappée l'interview accordée par le sociologue des médias, Jean-Marie Charon, au quotidien l'Alsace. Elle était pourtant montée et mise en page (@si s'est procuré la maquette) et prévue pour la publication. Il y est question de la situation de la presse quotidienne régionale en général, de la situation de l'Alsace en particulier, mais aussi (et c'est certainement cela qui a déclenché la censure de l'entretien), de l'intérêt des banques pour les quotidiens régionaux. L'investissement des banques dans les quotidiens est selon Charon "un investissement indirect. Les banques de type régional, qui ont une activité liée à des territoires, voient dans la presse régionale un des outils d’animation de la vie économique locale. Le Crédit Mutuel s’est très engagé au travers du groupe EBRA (propriétaire de L'Alsace)".


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Ce passage (pourtant ni critique ni révolutionnaire) sur le rôle des banques dans le financement de la PQR a pourtant embarrassé le rédacteur en chef du jour. Ce dernier a décidé de supprimer la publication de l'interview. La CFDT du quotidien s'est émue. "On nous a expliqué que cela pourrait déplaire à l'actionnaire (Le Crédit Mutuel, NDLR)", confie à @si un délégué syndical. Dans un tract intitulé "le devoir d'informer", la CFDT renchérit : "On n’a pas le droit de parler dans nos colonnes des difficultés et des mutations en cours dans la presse régionale, notamment en Alsace !"

Ironie de l'histoire, cette interview de Jean-Marie Charon avait été réalisée dans le cadre d'un colloque à Mulhouse sur le pluralisme de la presse suite à la concentration qui se met en place dans le PQR. Ce débat était couvert par un journaliste de l'Alsace. "Comme quoi certains aiment bien les travaux pratiques en démontrant in vivo les ravages de l'autocensure et le caractère liberticide de la concentration. Vous vous rendez compte pour une petite interview d'un obscure sociologue. Que penser de ce qui advient lorsque le sujet est important", détaille à @si, Jean-Marie Charon.

Sollicitée , la rédaction en chef de l'Alsace n'a pas donné suite.

L'occasion de relire notre enquête sur les pressions excercées par un président de conseil général sur un journal local dans le Jura.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Censure et effet Streisand

Interview fondateur Islamic-news Numerama

Apologie du terrorisme : les ambiguïtés de islamic-news.info

Le fondateur du site bloqué se défend. On a vérifié.

enquête publié(e) le 18/03/2015 par Justine Brabant

L'un des cinq sites bloqués par la police française pour apologie du terrorisme aurait-il été victime d'une censure politique ? Le fondateur d'islamic-news.info, qui ne dévoile pas son identité, l'affirme dans une longue lettre adressée au site Numerama. Il explique qu'"absolument rien" de ce...

nouveau media

Reporters Sans Frontières, face aux censures de sites...

A l'étranger et...en France

14h42, émission publié(e) le 18/03/2015 par la rédaction

Ce sont neuf sites, en Russie, en Chine, au Vietnam, aux Emirats, à Cuba et ailleurs. Neuf sites de presse, ou neuf blogs, qui ont assez dérangé les gouvernements locaux pour encourir la censure. Pour leur venir en aide, Reporters Sans Frontières a décidé de leur ouvrir des "sites miroir".  ...

nouveau media

Justice : Courbet 1, Facebook 0

suivi publié(e) le 06/03/2015 par Alain Korkos

En 2011, un internaute voyait son compte Facebok suspendu parce qu'il avait publié sur son mur l'Origine du monde de Gustave Courbet. Aujourd'hui, le tribunal de grande instance de Paris se déclare compétent pour juger cette affaire et Facebook commence à trembler. Le 27 février 2011, un ...

Tous les contenus de ce dossier >