Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Benghazi/mort ambassadeur US : CBS s'excuse

Par le - 14h38 suivi

Après avoir défendu pendant une semaine son enquête de 60 Minutes sur la mort de l'ambassadeur US en Libye en septembre 2012, CBS News fait machine arrière et va présenter ses excuses formelles dans sa prochaine émission dimanche soir.

Après la diffusion d'une enquête de CBS News sur les circonstances de la mort de l'ambassadeur US et de trois autres Américains dans l'assaut de sa représentation diplomatique à Benghazi par des djihadistes, plusieurs médias dont le Washington Post avaient critiqué la chaîne, et mis en cause un des témoignages diffusés.

Le principal témoin, un ancien soldat britannique travaillant pour une société sous contrat avec le ministère des Affaires etrangères américain, était accusé d'avoir menti, et de ne pas avoir assisté aux scènes qu'il a décrites, de ne pas avoir combattu ce soir-là, et n'être pas allé à l'hopital voir le corps de l'ambassadeur défunt comme il l'avait longuement raconté face à la caméra. Une version aussi détaillée dans un livre que vient de publier le dit soldat. Mais CBS l'a d'abord soutenu envers et contre tout.

CBS 60 Minutes

Jeudi, CBS change totalement d'attitude, et publie un communiqué annonçant que si la chaîne a été trompée, elle corrigera immédiatement le tir. Quelques minutes après ce communiqué, le site du New York Times, publiait un article soulignant que le soldat britannique, devenu mercenaire, avait déclaré au FBI qu'il n'était pas sur place lors de l'assaut mené contre les installations US à Benghazi, contredisant la version fournie à CBS et dans son livre.

60 Minutes



La chaîne a du reconnaître que son enquête s'est appuyée sur un faux témoignage, c'est un sérieux revers, car elle n'a cessé de répéter que son équipe avait travaillé pendant un an sur cette affaire, et que tout avait été soigneusement vérifié.


Abonnez-vous !
|