Connectez-vous au site



Vous avez oublié votre mot de passe ?
Vous n'êtes pas abonné ?
Vous avez besoin d'aide ?

Vous avez oublié votre mot de passe ?


Connectez-vous au site
Vous avez besoin d'aide ?

Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS
Vite Dit Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.
16h03 lu
Nudité : Google coupe les vivres de Numérama
Par David Medioni le 22/10/2013
Numérama censuré par Google. Le "crime" du site spécialisé : avoir reproduit dans un article critique une photo du musée du Jeu de paume censurée par Facebook. La photo en question était un cliché d'une femme seins nus, prise par la photographe Laure Albin Guillot à laquelle le Jeu de paume consacrait une rétrospective. @si avait raconté l'affaire. Mais que vient faire Google là-dedans ? Numérama vient de recevoir un mail de Google l'informant de la fermeture de son compte Google Adsense ( le service de Google permettant aux éditeurs de diffuser des publicités ciblées). Que reproche Google à Numérama ? D'avoir justement diffusé cette photo de Albin Guillot et surtout d'avoir "diffusé des annonces Google sur des pages dont le contenu est réservé à un public adulte ou averti", nous explique Google, qui cite notamment les "scènes de nudité intégrale", ou même les images de "nudité habilement dissimulée", ou les "poses obscènes ou provocantes", écrit Numérama. googlenumerama

Cette réaction de Google au-delà du cas de Numérama montre comment il est possible via la pression économique de censurer des contenus légaux. Et Numérama de s'interroger. "Les prochaines fois, sans doute hésiterons-nous à publier une photo des femens, ou de toute autre femme aux seins nus, même lorsqu'il s'agit d'illustrer factuellement un article. Et cette hésitation sera la même chez de très nombreux éditeurs de sites web qui dépendent en tout ou partie des revenus de Google Adsense".

Une nouvelle pierre à l'édifice de notre dossier : Google : pieuvre ou idole ?


Abonnez-vous !
|
Abonnez-vous !
Recevoir le 9h15 par mail
Récupérer les flux RSS
Smartphones Tablettes
Mots-clés
Besoin d'aide ?