Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Tontons flingueurs : une rue à Nantes

Par le - 20h25 - lu

nouveau media

L'info vient de fuiter dans la presse : du 6 au 9 novembre à Nantes aura lieu la commémoration nationale des cinquante piges des Tontons flingueurs. Seront présents Georges Lautner et Venantino Venantini, le dernier des Tontons vivants. Celui-ci incarna Pascal, le garde du corps du Mexicain.

nouveau media

Pascal et son cousin, première gâchette
chez Volfoni


À cette occasion, le cinéma Bonne-Garde projettera pendant trois jours plusieurs films de Georges Lautner ; des conférences et des concerts auront lieu, un concours du Bizarre d'Or sera organisé où chacun pourra proposer un coquetèle contenant de la betterave.

Premier rappel, un extrait de la scène de la cuisine (visible en intégralité sur le site des 50 piges des Tontons flingueurs) :

Maître Folace : Le tout-venant a été piraté par les mômes. Qu'est ce qu'on fait ? on se risque sur le bizarre ?... Ça va rajeunir personne.
Raoul Volfoni : Ben nous voilà sauvés.
Maître Folace : Sauvés... Faut voir !
Jean : Tiens, vous avez sorti le vitriol ?
Paul Volfoni : Pourquoi vous dites ça ?
Maître Folace : Eh !
Paul Volfoni : Il a pourtant un air honnête.
Monsieur Fernand : Sans être franchement malhonnête, au premier abord, comme ça, il… a l'air assez curieux.
Maître Folace : Il date du Mexicain, du temps des grandes heures, seulement on a dû arrêter la fabrication, y'a des clients qui devenaient aveugles. Alors, ça faisait des histoires !
(ils trinquent puis boivent prudemment.)
Raoul Volfoni : Faut r'connaître... c'est du brutal !
Paul Volfoni : (les larmes aux yeux) Vous avez raison, il est curieux, hein ?
Monsieur Fernand : J'ai connu une Polonaise qu'en prenait au p'tit déjeuner. Faut quand même admettre : c'est plutôt une boisson d'homme… (il tousse.)
Raoul Volfoni : Tu sais pas ce qu'il me rappelle ? C't'espèce de drôlerie qu'on buvait dans une petite taule de Bien Hoa, pas tellement loin de Saïgon. "Les volets rouges"... et la taulière, une blonde comac... Comment qu'elle s'appelait, nom de Dieu ?
Monsieur Fernand : Lulu la Nantaise.

nouveau media


Et puis surtout, une petite rue donnant sur le quai de la Fosse sera baptisée Rue des Tontons flingueurs.

Second rappel, la bande-annonce du film :




L'occasion idéale de lire ma chronique intitulée Voleurs de poules !


Abonnez-vous !
|