Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Snowden : le compagnon de Greenwald retenu par police GB

Par le - 13h04 - suivi

Harcèlement des lanceurs d'alerte, suite. Et de leurs proches ! David Miranda, le compagnon de Glenn Greenwald, journaliste politique au Guardian qui a signé plusieurs importantes révélations sur la NSA en s'appuyant sur les documents remis par Snowden, a ainsi été retenu neuf heures par la police britannique. Le gouvernement brésilien et The Guardian, qui en fait sa une aujourd'hui, s'indignent.

"Un homme de 28 ans a été retenu à l'aéroport d'Heathrow en vertu de l'article 7 de la loi anti-terroriste 2000". Cette déclaration, faite par un porte-parole de la police britannique, aurait pu passer inaperçue. Mais l'homme en question, David Miranda, à qui la police a confisqué une grande partie de son matériel électronique (téléphone portable, ses clés USB, DVD et consoles de jeux) est le compagnon de Glenn Greenwald, choisi par Edward Snowden pour diffuser ses révélations dans la presse.

Depuis le 5 juin, en s'appuyant sur les documents fournis par Snowden, Greenwald publie ainsi d'importantes révélations sur les pratiques de l'Agence de sécurité Nationale Américaine (NSA) dans le quotidien The Guardian. Le journal a également publié un certain nombre d'enquêtes sur les services de renseignements électroniques britanniques, en se basant toujours sur les documents de Snowden (l'ensemble des ces révélations est visible ici, sur le site de The Guardian).

"C'est une profonde atteinte à la liberté de la presse", estime Greenwald dans le Guardian. Détenir mon partenaire pendant neuf heures en lui refusant le droit à un avocat et en lui confisquant une grande partie de ses biens, c'est envoyer un message très clair à tous ceux qui enquêtent sur la NSA et la GCHQ (service de renseignements électroniques britannique). Les agissements du gouvernement sont une sérieuse menace pour l'investigation journalistique, où qu'elle soit".

nouveau media

Cette menace pourrait-elle être dissuasive ? A en croire Greenwald, pas vraiment. "Penser que cela nous intimidera ou nous détournera de notre métier est une erreur. Au contraire: cela nous encouragera à continuer, de manière encore plus agressive".

Miranda revenait d'un voyage à Berlin, lorsqu'il a été arrêté par des officiers de police. A Berlin, Miranda a rencontré Laura Poitras (dont nous avions déjà parlé ici), une réalisatrice américaine qui a travaillé avec Greenwald et le Guardian sur les dossiers confiés par Snowden. Le gouvernement brésilien a immédiatement exprimé "sa profonde inquiétude devant l'épisode qui s'est produit à Londres, où le ressortissant brésilien a été retenu et maintenu sans contacts à l'aéroport d'Heathrow", affirme un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Par Robin Andraca

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à aller consulter notre dossier complet sur le sujet : Snowden, Guantanamo : "L'autre Obama".



Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Snowden, Guantanamo : "l'autre" Obama

nouveau media

Snowden : vie privée sur le net, mode d'emploi (The Intercept)

suivi publié(e) le 13/11/2015 par la rédaction

Que diriez-vous d'une petite leçon de sécurité informatique... par Edward Snowden? L'ancien employé de la NSA a accordé un entretien au site The Intercept, dans lequel il donne quelques conseils très concrets pour protéger sa vie privée, que l'on soit lanceur d'alerte, journaliste ou simple ...

nouveau media

Snowden : doutes sur sa liberté de parole (Rue89)

lu publié(e) le 18/10/2015 par la rédaction

Deux journalistes d'investigation russes, interrogés par Rue89, émettent des doutes sur la liberté de parole d'Edward Snowden, à l'origine des révélations sur plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques, et qui a obtenu en août 2014 un droit de résidence pour ...

Sunday Times Snowden

Snowden a "du sang sur les mains" : comment évaluer un scoop Murdoch ?

le neuf-quinze publié(e) le 15/06/2015 par Daniel Schneidermann

Cette fois, on le tient. Snowden a "du sang sur les mains". C'est le Sunday Times qui l'a écrit ce week-end. Que s'est-il passé ? Les Chinois et les Russes auraient hacké les documents emportés avec lui par Snowden, obligeant le MI6 britannique à exfiltrer certains de ses agents de territoires ...

Tous les contenus de ce dossier >