Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

RMC : Achilli viré

Par le - 16h05 lu

Jean-François Achilli viré de RMC dont il dirigeait la rédaction depuis novembre 2012. Il avait même été la vedette du printemps en décrochant l'interview exclusive de Jérôme Cahuzac, le 16 avril dernier, juste après ses aveux. Cette interview un brin complaisante (nous vous en parlions ici) n'a pas été du goût de tout le monde. Et notamment pas de celui de Jean-Jacques Bourdin, l'animateur vedette de RMC, présent depuis le rachat par Alain Weill au début des années 2000. Résultat : Achilli prend la porte et Bourdin reste. C'est le Canard Enchaîné qui le raconte.

Au creux de l'été c'est une idylle qui finit mal. Une idylle entre Alain Weill, patron de NextRadioTV (RMC, BFM TV), et Jean-François Achilli, chipé à France Inter en novembre 2012 pour diriger la rédaction de RMC. L'idylle était devenue encore plus belle lorsque Achilli a négocié dans le plus grand secret, avec Anne Hommel (Havas Worldwide), l'interview exclusive de Jérôme Cahuzac, diffusée sur RMC et BFM TV, le 16 avril dernier. Ce jour-là, Weill exulte et le fait savoir sur Twitter : "Un grand bravo à J.F.Achilli, directeur de la rédac de RMC qui a obtenu ce scoop !". Seulement voilà, comme dans toutes les idylles, il y a parfois des empêcheurs d'aimer tranquillement. C'est le Canard Enchaîné de ce mercredi 7 août qui raconte. Achilli était mal vu par l'animateur vedette de RMC, celui qui permet à la station de battre des records d'audience grâce à sa matinale : Jean-Jacques Bourdin. Et le palmipède d'expliquer : "Bourdin avait piqué une grosse colère le 16 avril en découvrant à quelques heures de sa diffusion, l'entretien exclusif de l'ex-ministre du budget sur BFM TV". Interrogé par le Canard, Bourdin dément avoir demandé la tête de Achilli à cause de cette interview un brin factice et complaisante de Cahuzac. Mais il souligne que "l'épisode Cahuzac a ajouté aux doutes" que Weill et lui nourrissaient depuis "plusieurs mois sur le fait qu'il ne faisait pas l'affaire". Morale de l'histoire : une idylle à trois protagonistes est toujours plus compliquée. canard

Sur Twitter, Achilli a fait un commentaire destiné à Bourdin : "Il ne faisait pas l'affaire : comme il est vain de vouloir réécrire l'histoire."

tweetachilli

L'occasion de parcourir l'ensemble de notre dossier sur le compte suisse de Cahuzac, ici ou de relire cette enquête sur les vacances d'Achilli avec Franck Louvrier ex-conseiller com' de Sarkozy.

Mise à jour, jeudi 8 août 10H. Ajout de la réaction Twitter de Achilli


Abonnez-vous !
|