Personne n'y croyait (même pas nous). Et voici Emmanuel Macron président, et tout prêt à jouer de la séduction. Raison de plus pour être particulièrement attentifs au hors champ.

Publié le 12/05/2017  Alimenté le 22/11/2017
nouveau media
observatoire du par

Patrice Strzoda, directeur de cabinet de Macron, ex- "Monsieur Flashball"

(mais pas dans les medias)

Un préfet ultra-répressif auprès du président ? Dimanche 14 mai, l'Elysée a annoncé la nomination de Patrice Strzoda au poste de directeur de cabinet d'Emmanuel Macron. Ancien directeur de cabinet de Bernard Cazeneuve, Strzoda a également été préfet, notamment en Corse, en Ile-de-France, et en Bretagne, où il était en poste lors des manifestations contre la loi travail, à Rennes, dans lesquelles un jeune homme avait perdu un oeil, supposément du fait d'un tir de la police. La gestion du préfet a été vertement critiquée par de nombreux militants. Mais pas dans les médias, hier, qui n'en ont pas touché un mot.

Des portraits bien discrets.Au cours de l'investiture d'Emmanuel Macron à l'Elysée, le nom de son directeur de cabinet, Patrice Strzoda, a été annoncé. Les médias se sont donc employés à faire son portrait : énarque, ancien directeur de cabinet de Bernard Cazeneuve, ancien préfet d'Ile-de-france et... ancien préfet de Bretagne. Quand ? Pendant la fronde des Bonnets rouges contre l'ecotaxe, pendant les mobilisations des agriculteurs contre la chute des cours et, aussi, pendant les manifestations contre la "Loi travail".


La dépêche AFP, reprise par de nombreux titres de presse, le présente aux côtés des trois autres nominations du jour, Alexis Kohler, Philippe Etienne et Ismaël Emelien, et mentionne qu'il a été "Préfet de Bretagne", sans préciser les missions qu'il a eu à mener dans le cadre de ses fonctions. Et donc, sans rappeler que Strzoda était préfet de Bretagne lorsque des heurts entre les manifestants et la police, pendant plusieurs semaines, ont fait nombre de blessés parmi les civils, et notamment un jeune homme qui a perdu son oeil suite à un tir de "flashball" de la police. Strzoda avait à l'époque affirmé que la police n'avait, ce jour-là, pas utilisé de flashball. Mensonge ? L'arme qui a blessé le jeune homme était en fait un LBD40, une arme de la même famille que le flashball.

"Prouvez-le, portez plainte"

Le manifestant qui avait effectué les gestes de premiers soins sur le manifestant blessé à l'oeil, Hugo Poidevin, avait à l'époque témoigné dans Ouest...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Communication, photos : Macron verrouille

lu publié(e) le 22/11/2017 par la rédaction

Dans son édition du 18 novembre, Paris Match consacre 19 pages au couple Macron. Un coup de l'agence Bestimage, dirigée par Michèle Marchand, proche du couple Macron, expliquent Les Jours. Tandis que les accès des journalistes sont restreints et contrôlés, l'agence s'impose comme un des ...

nouveau media

Travailleurs détachés : le mystérieux oubli du Monde et de Libé

chronique publié(e) le 25/10/2017 chez les matinautes

Comme tout accord de compromis, l'accord européen sur les travailleurs détachés peut être présenté sous l'angle du "verre à moitié plein", ou du "verre à moitié vide". Sans surprise, le gouvernement vend à l'opinion, depuis deux jours, une grande victoire diplomatique française, sur le ...

nouveau media

Derrière le mantra macronien de la "formation"

chronique publié(e) le 19/10/2017 chez les matinautes

L'un des mantras du macronisme, c'est la formation. OK, le budget de Macron des Bois prend aux pauvres pour donner aux riches, OK on va tout faire pour fluidifier le licenciement des pauvres, OK on va grossir les rangs des chômeurs, des précaires, des fainéants et des fouteurs de bordel, mais en ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

La France offre une idole aux Beautiful du monde

Soyons positifs malgré tout, et réjouissons-nous de ce que de positif il peut y avoir. Depuis une quarantaine d'année, au ...

Par angelo m
le 08/05/2017

Injonctions molles, injonctions dures

Et bien, je découvre que mes mots sont publiés dans votre texte, mis à égalité avec ceux des éditocrates. Quelle promotion...

Par john z'guéner
le 28/04/2017

Injonctions molles, injonctions dures

Macron ou Lepen ? Qui est le pire ? Si on est de gauche, on nous gave depuis Dimanche pour voter Macron, sinon on serait ...

Par ManuTOO
le 28/04/2017
Tous les forums >