Suivons ensemble la présidentielle de toutes les surprises. Déjouons les propagandes insidieuses des éditocrates. Ecoutons ceux qui n'ont pas la parole. Surveillons les disparités de temps de parole

Publié le 27/02/2017  Alimenté le 25/03/2017
Macron caricature
observatoire du par

Caricature antisémite de Macron : la laborieuse défense des Républicains

D'où est venu le "tweet à scandale" ?

Tweet antisémite, ou manque de culture historique des infographistes Les Républicains ? Vendredi dernier, le compte Twitter officiel du parti de droite a publié une caricature d'Emmanuel Macron, le représentant avec un nez crochu, tenant un cigare et une faucille à la main et vêtu d'un costume de banquier agrémenté d'un chapeau haut-de-forme. Une caricature très rapidement dénoncée comme antisémite par de nombreux internautes. Le parti a depuis retiré la caricature de son compte Twitter, présenté ses excuses... et plaidé pour une mauvaise interprétation du message.

Un "tweet à scandale", une "tache", un "tollé"... depuis vendredi, la presse et les réseaux sociaux s'agitent. En cause: un tweet du compte officiel du parti Les Républicains qui caricature le candidat Emmanuel Macron en banquier, avec chapeau haut de forme, faucille communiste... et nez crochu. Ce tweet, depuis supprimé, a été publié vendredi à la mi-journée. Il devait illustrer "la vérité sur la galaxie Emmanuel Macron", en présentant les soutiens de droite et de gauche du candidat du mouvement "En marche". Au centre de l'image, la caricature de Macron avec un nez crochu, qui tient à la main un cigare (la droite) et une faucille (la gauche), coiffé d'un chapeau haut-de-forme.

Capture de la caricature publiée par le compte Les Républicains, depuis supprimée

Une imagerie qui n'a pas manqué de rappeler à de nombreux "twittos" les caricatures antisémites des années 1930. A commencer par les soutiens de Macron: quelques heures après sa publication, le compte officiel "Team Macron" a dénoncé le tweet: "Intéressant ce choix d'illustration qui rappelle les plus grandes heures de l'antisémitisme". A sa suite, de nombreux "twittos", parmi lesquels le journaliste de Quotidien Hugo Clément, ont dénoncé ce montage qui reprend "toutes les références des dessins antisémites des années 30".

Face aux vives réactions, la caricature a été supprimée, près de six heures après sa publication. L'infographie sur la "galaxie Macron" est republiée, mais cette fois c'est une véritable...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Angot à la télé : retour sur vingt ans de clashes

En l'invitant face à Fillon, Pujadas savait à quoi s'attendre

observatoire publié(e) le 25/03/2017 par Capucine Truong

"Oh, il est blessé, le monsieur est blessé. C’est triste." Pendant quelques minutes, les téléspectateurs de l’Emission Politique, sur France 2, ont été plongés en état de sidération. Ils hésitaient – comme l'a relaté notre matinaute - entre la consternation et une forme de ...

Notre Angot face à Fillon

chronique publié(e) le 24/03/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

"Bon". Christine Angot sourit. Fillon aussi sourit mécaniquement. Jusqu'ici, toute l'émission est restée à peu près dans les rails. Mea culpa : il a rendu ses costumes sur-mesure à 6500 euros (Pujadas n'en a pas donné le prix). Contre-attaque : il a dégainé une extravagante accusation de ...

nouveau media

La bande des Cinq, et les gazelles de TF1

chronique publié(e) le 21/03/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Des pudeurs de gazelles, dit tout d'un coup Mélenchon. Et cela résume ces trois longues heures d'évitement, où chacun des Cinq aura couru dans son couloir. Surtout ne pas se frotter aux autres davantage que nécessaire pour faire croire à un match. Vous avez dit Penelope ? Vous avez dit Arnys...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

S'abstenir ? "Aujourd'hui, on nous oblige à sauver la République"

Bonjour à tous! Un jeunot de 34 ans vous parle. Pour mes premières élections présidentielles, j'ai dû voter Chirac. ...

Par RastaKoueR
le 10/03/2017

S'abstenir ? "Aujourd'hui, on nous oblige à sauver la République"

j'avais réagi en cours d'écoute, la suite m'a montré que je n'étais pas la seule à noter ce fait accompli. puis après-coup...

Par cécile clozel
le 10/03/2017

On a repêché Filoche à la primaire à gauche

Bonjour Au risque de doucher un peu l'ambiance, je trouve dommage que cette expérience soit aussi l'émission de la semaine...

Par Thomas
le 13/01/2017
Tous les forums >