Publier le patrimoine des ministres: transparence, ou déballage ? Depuis l'affaire Cahuzac, les élus français sont sous pression, pour dévoiler revenus, patrimoine, avantages, et conflits d'intérêt. Et résistent.

Publié le 20/05/2009  Alimenté le 10/03/2017
nouveau media
enquête du par

Absentéisme : le député Fillon surpris par France 2

Dans la moyenne basse des présences à l'Assemblée

Complément d’Enquête (France 2) s’intéressait le 9 mars à l'absentéisme de certains parlementaires. Pour coincer les députés qui usent d’une petite "combine" pour éviter les retraits sur salaire sans siéger aux deux commissions mensuelles obligatoires, Complément d’enquête s’est placé à l’entrée de la commission des Affaires Etrangères. Et là, débarque à l'écran... François Fillon, qui repart ensuite au bout de 35 minutes. La commission se déroulait le 15 février, soit au cœur de l’affaire Penelope Fillon. Mais pas un mot sur le sujet. Pourquoi France 2 a-t-elle choisi de ne pas appuyer sur la question ?

Jeudi 9 mars, le magazine de France 2 Complément d'Enquête se penchait sur l'activité - ou l'absence d'activité - des parlementaires. Certains d'entre eux, expliquent les journalistes, useraient d'une "combine" pour contourner les règles - instaurées en 2001 - relatives à l'absentéisme des députés.

Un député est tenu d'être présent une demi-journée par semaine au minimum à l'Assemblée, le mercredi matin, pour la réunion hebdomadaire de sa commission, sous peine de se voir prélever, au bout de deux absences non justifiées, 355,01 euros par commission permanente séchée. L'émargement tient lieu de preuve de présence. Certains en ont profité, façon cancre : après avoir signé, ils repartent aussitôt. Pour le prouver, les journalistes de Complément d'enquête se sont postés à l'entrée de la commission des Affaires Etrangères du mercredi 15 février à 9h45. Et ils ont vu arriver... François Fillon, venu signer consciencieusement la feuille de présence. Avant de repartir, comme bien d’autres, 35 minutes plus tard.

"On n'a pas voulu prêter le flanc aux accusations d'acharnement"

Le 15 février, Fillon faisait l'objet d'une enquête préliminaire du Parquet National financier depuis trois semaines, la police avait visité son bureau de l'Assemblée depuis deux semaines, et il attendait la décision du Parquet sur le classement ou la poursuite de l'enquête. Bref, il était au coeur de l'affaire faisant peser sur lui et sa femme, Penelope Fillon, des soupçons d'emploi fictif à l'Assemblée...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Marie Fillon

Trump, Fillon : fille publique, fille cachée

chronique publié(e) le 09/02/2017 chez les matinautes

Horreur ! Trump défend sa fille. Vous l'avez certainement entendu aux radios du matin. La chaîne de magasins Nordstrom ayant eu le mauvais goût de déréférencer les bijoux Ivanka Trump, pour cause, selon Nordstrom, de ventes en berne, papa a immédiatement brandi un tweet vengeur ("Ma fille ...

Transparence : polémique entre l'ex-maire de Nice et Cash Investigation

De la difficulté de se procurer des documents sensibles

enquête publié(e) le 24/10/2016 par Manuel Vicuña

Chiffres contre chiffres, documents contre documents. Mardi soir sur le plateau de France 2, Christian Estrosi s’est livré à un bras de fer musclé face à Elise Lucet. Ulcéré, l'ancien maire de Nice a contesté en bloc l’enquête de Cash investigation sur les dérapages financiers et le ...

Hollande Blois

Hollande candidat : l'implacable enquête de TF1

chronique publié(e) le 30/09/2016 chez les matinautes

Ça valait le coup d'attendre. Démonstrative, rythmée, implacable, l'enquête d'Envoyé Spécial sur Bygmalion nous a fait vivre, à travers le personnage du lampiste Attal, l'incroyable saga mégalo de la campagne Sarkozy de 2012. Moquette jamais trop épaisse, éclairages jamais trop veloutés, ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Secret des affaires : "On ne veut plus des lanceurs d'alerte"

C'est écœurant, il ne se passe pas une journée sans que l'on assiste impuissant au hold-up des biens publics par des intérêts...

Par Jean-François Armengaud
le 20/06/2015

Corruption : quand France Inter sermonne la Roumanie

J'ai moi-même éclaté de rire en entendant Cohen ce matin, au risque de réveiller ma petite femme encore endormie dans la ...

Par Arnaud Romain
le 13/12/2013

Sur la terrasse de Bartolone

Serait-ce l'absence prolongée de soleil sur votre balconet orienté nord qui nous vaut cette petite chronique aigrelette sur ...

Par Milou
le 17/05/2013
Tous les forums >