Suivons ensemble la présidentielle de toutes les surprises. Déjouons les propagandes insidieuses des éditocrates. Ecoutons ceux qui n'ont pas la parole. Surveillons les disparités de temps de parole

Publié le 27/02/2017  Alimenté le 25/03/2017
nouveau media
enquête du par

"Assassinat", "coup d'Etat" : comment la cathosphère tente de sauver Fillon

Les anti-mariage pour tous relaient massivement le soutien au candidat contesté

On vous le racontait déjà en novembre dernier lors de la campagne pour la primaire de la droite et du centre: la "cathosphère" (les catholiques de droite) apporte un soutien déterminant à François Fillon. Depuis les révélations du Canard Enchainé sur l'emploi présumé fictif de Penelope et des enfants Fillon et l’auto-saisine par le Parquet national financier, elle se mobilise pour imposer sa lecture juridique de l'affaire : un "coup d'Etat", voire une "confiscation" de la démocratie.

La "cathosphère" de droite au secours de François Fillon. Au lendemain de l’annonce par le parquet que le dossier du Penelope Gate ne serait pas classé sans suite, un collectif de 13 juristes, alignant leurs fonctions de professeurs et d'avocats, publient sur le site Atlantico.fr une tribune, reprise sur le site du Point : "François Fillon: appel de juristes contre un coup d’Etat institutionnel".

Selon ses signataires, François Fillon "était jugé dangereux car il avait déjà recueilli la confiance de plusieurs millions de ses compatriotes". Le Parquet national financier imputerait à François Fillon "des faits qui ne tombent manifestement pas sous le coup de la loi", pour "tenter de le discréditer."

Or, nombre de ces juristes sont aussi des militants. "Parmi les treize signataires, sept d’entre eux avaient déjà pétitionné contre la loi Taubira pour le mariage pour tous, cinq contre la décision de la Cour de cassation sur le mariage homosexuel d’un Français et d’un Marocain, cinq récidivistes ont signé les deux pétitions", révèle Franck Johannès, journaliste au Monde, dans son blog. Petit tour de table : Pauline Corlay, professeure agrégée des facultés de droit, est avocate au Conseil d'Etat et à la Cour de Cassation. Elle a représenté en 2015 l'association franco-maghrébine Ahluna, opposée au mariage d'un Français et d'un Marocain, en faisant valoir, rapporte Johannès, que la loi autorisant le mariage pour tous n'était pas "suffisamment partagée par le peuple français"...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Angot à la télé : retour sur vingt ans de clashes

En l'invitant face à Fillon, Pujadas savait à quoi s'attendre

observatoire publié(e) le 25/03/2017 par Capucine Truong

"Oh, il est blessé, le monsieur est blessé. C’est triste." Pendant quelques minutes, les téléspectateurs de l’Emission Politique, sur France 2, ont été plongés en état de sidération. Ils hésitaient – comme l'a relaté notre matinaute - entre la consternation et une forme de ...

Notre Angot face à Fillon

chronique publié(e) le 24/03/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

"Bon". Christine Angot sourit. Fillon aussi sourit mécaniquement. Jusqu'ici, toute l'émission est restée à peu près dans les rails. Mea culpa : il a rendu ses costumes sur-mesure à 6500 euros (Pujadas n'en a pas donné le prix). Contre-attaque : il a dégainé une extravagante accusation de ...

nouveau media

La bande des Cinq, et les gazelles de TF1

chronique publié(e) le 21/03/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Des pudeurs de gazelles, dit tout d'un coup Mélenchon. Et cela résume ces trois longues heures d'évitement, où chacun des Cinq aura couru dans son couloir. Surtout ne pas se frotter aux autres davantage que nécessaire pour faire croire à un match. Vous avez dit Penelope ? Vous avez dit Arnys...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

S'abstenir ? "Aujourd'hui, on nous oblige à sauver la République"

Bonjour à tous! Un jeunot de 34 ans vous parle. Pour mes premières élections présidentielles, j'ai dû voter Chirac. ...

Par RastaKoueR
le 10/03/2017

S'abstenir ? "Aujourd'hui, on nous oblige à sauver la République"

j'avais réagi en cours d'écoute, la suite m'a montré que je n'étais pas la seule à noter ce fait accompli. puis après-coup...

Par cécile clozel
le 10/03/2017

On a repêché Filoche à la primaire à gauche

Bonjour Au risque de doucher un peu l'ambiance, je trouve dommage que cette expérience soit aussi l'émission de la semaine...

Par Thomas
le 13/01/2017
Tous les forums >