Le pouvoir déteste-t-il le numérique ? C'est ce que semblent roucouler les pigeons, ce mouvement d'entreprenautes né au début du quinquennat Hollande. Ecole, impôts, mentalités : tout s'opposerait aux "pépites" françaises. Mais l'amour du numérique implique-t-il le ralliement au libéralisme sans freins ?

Publié le 03/04/2014  Alimenté le 12/10/2017
nouveau media
observatoire du par

Un chauffeur Uber critique (et filme) son patron pendant une course

"J'ai fait faillite à cause de toi"

Filmé à son insu alors qu'il était à bord d'un de ses véhicules, le patron d'Uber, Travis Kalanick, s'est énervé contre le chauffeur qui lui expliquait qu'il avait perdu plusieurs dizaines de milliers de dollars à cause de lui. Le patron s'est ensuite excusé, après la publication de la vidéo sur le site américain Bloomberg.



Il est à San Francisco assis à l'arrière d'un UberBlack, le service de luxe d'Uber, entouré de deux femmes. Il ne sait pas qu'il est filmé et tapote sur son téléphone, "Don't Wanna Know" de Maroon 5 passe en fond. Il pense que la course est finie. Son chauffeur, un certain Fawzi Kamel, se tourne vers lui. "Vous augmentez les normes, mais vous baissez les prix", lance le conducteur à son patron, avant d'ajouter : "J'ai perdu 97 000 dollars à cause de vous. J'ai fait faillite à cause de vous. Vous continuez à changer [les prix] tous les jours". Le dialogue s'engage alors entre les deux : "Qu'est ce que j'ai changé sur UberBlack ?". "Vous avez baissé les prix". "Sur Uberblack ?". "Oui". "Conneries". Kalanick perd alors son sang-froid. "Vous savez quoi ? Certaines personnes n'aiment pas prendre la responsabilité de leur propre merde. Ils en veulent toujours à quelqu'un d'autre pour ce qui leur arrive dans leur vie. Bon courage !". Il quitte ensuite le véhicule.

La vidéo publiée par Bloomberg

La vidéo intégrale de cette course de six minutes a été publiée mardi 28 février sur le site de Bloomberg. Dans la foulée, Kalanick a envoyé un mail d'excuses à ses salariés, pour tenter d'éteindre l'incendie. "Je suis sûr que vous avez vu la vidéo où je ne respecte pas un chauffeur Uber. Dire que j’en ai honte est un euphémisme. Mon travail en tant que leader est de diriger, et cela commence par agir d’une façon qui nous rende tous fiers. Ce n’est pas ce que j’ai fait, et je ne peux pas...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

vignette émission - Intelligence artificielle

Intelligence artificielle : "on plaque des solutions technologiques sur des questions sociales"

arrêt sur images, émission publié(e) le 12/10/2017 par la rédaction

L'intelligence artificielle déferle sur le monde. Pas un jour sans qu'une dizaine d'articles expliquent quel nouveau champ elle s'apprête à révolutionner. Et pourtant, elle apparait toujours aussi absconse : y a-t-il "une" intelligence artificielle, ou plusieurs, appliquées à des taches ...

nouveau media

Deliveroo : "Le digital n'est pas capable de vivre sans les livreurs"

Livraison à domicile : service ou servitude ?

arrêt sur images, émission publié(e) le 25/08/2017 par la rédaction

La société ubérisée nous promet-elle un paradis du numérique ou un enfer social ? Depuis le début de ce qu’on appelle la révolution numérique, les deux représentations s’affrontent. Paradis des auto-entrepreneurs avec horaires à la carte ou enfer de l’esclavage moderne, le débat est...

nouveau media

Dominique Seux, airbnb et l'eau de pluie

chronique publié(e) le 11/04/2017 chez les matinautes

La rude concurrence radiophonique étant ce qu'elle est, j'avoue ne pas écouter pieusement chaque matin Dominique Seux, des Echos, sur France Inter. C'est un tort. Il n'est jamais décevant. Pas un jour sans que passe, plus ou moins en douce, la vision patronale de l'économie. Hier matin, comme le...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Deliveroo : "Le digital n'est pas capable de vivre sans les livreurs"

Je comprend que vous ne vouliez pas relancer le débat a la fin, mais le speech de fin de D.Jaquet méritait au moins quelques ...

Par Rom'
le 25/08/2017

Dominique Seux, airbnb et l'eau de pluie

Vu que Mélenchon monte dans les sondages, une autre vision du miracle AirBnb: - ça permet à la femme de médecin du 16e d'...

Par Bolzano
le 11/04/2017

La France déteste-t-elle ses développeurs ?

Donc si je récapitule, l'école 42 c'est : - Pas de profs (donc pas d'enseignment) - Pas de programme - Pas d'horaires...

Par LuckyLuke
le 02/04/2014
Tous les forums >