Suivons ensemble la présidentielle de toutes les surprises. Déjouons les propagandes insidieuses des éditocrates. Ecoutons ceux qui n'ont pas la parole. Surveillons les disparités de temps de parole

Publié le 27/02/2017  Alimenté le 21/03/2017
BFM je ne céderai pas
observatoire du par

Le coup de com' réussi de Fillon, convoqué pour une mise en examen

Comment "Fillon ira jusqu'au bout" a remplacé "Fillon convoqué par les juges"

Plan com' réussi ? François Fillon est convoqué le 15 mars prochain en vue d’une mise en examen dans le cadre de l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse Penelope Fillon. Alors qu'il devait se rendre ce matin au salon de l'agriculture, le candidat a repoussé sa venue et organisé une conférence de presse à son QG pour dénoncer un "assassinat médiatique" et répéter qu'il maintiendra sa candidature. Avant de retourner, comme prévu, au salon de l'agriculture.

Contre-feu, mode d'emploi. Ce 1er mars, aux alentours de 8h15, tombe un communiqué officiel de François Fillon. Le candidat reporte sans explications sa visite au salon de l'agriculture. BFTMV est alors en duplex avec le journaliste sur place, Jérémy Brossard, pour commenter ce “coup de tonnerre”. Seul problème : le journaliste n’a “aucune information sur les raisons, les motifs de ce report”. Et pour cause : le communiqué ne dit rien de plus. Assez vite, toutefois, une seconde information tombe : François Fillon va s’exprimer à midi, depuis son QG de campagne. Sans en dire plus, là aussi.

Sur CNews, l’ancienne iTELE reliftée, on évoque entre deux rediffusions de l'interview matinale d'Elkabbach une “situation ubuesque”. Sur BFMTV, le correspondant présent au salon de l’agriculture répète en boucle : “stupeur”, “confusion”, “mystère”, "coup de théâtre". “On a cru à une plaisanterie”, avoue-t-il. Et toujours, “aucune réponse de l'entourage [de Fillon]”, “aucune information” sur les raisons de cette annulation.

L'heure Tourne, les rumeurs courent

Puisque “le mystère reste entier”, place donc aux supputations, pour les chaînes qui se placent néanmoins en édition spéciale. Dès 9h18, Camille Langlade, du service politique de BFMTV lance “trois possibilités” : le bête accident domestique, une raison personnelle… ou une raison judiciaire. La dernière hypothèse tient tout le monde en haleine. Très vite, une première fausse information tombe sur les réseaux sociaux : “Info...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

La bande des Cinq, et les gazelles de TF1

chronique publié(e) le 21/03/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Des pudeurs de gazelles, dit tout d'un coup Mélenchon. Et cela résume ces trois longues heures d'évitement, où chacun des Cinq aura couru dans son couloir. Surtout ne pas se frotter aux autres davantage que nécessaire pour faire croire à un match. Vous avez dit Penelope ? Vous avez dit Arnys...

nouveau media

Le Pen, ses "hommes de l'ombre", et les deux mains de France 2

chronique publié(e) le 17/03/2017 chez les matinautes

Irréprochable, cette enquête d'Envoyé Spécial, sur le système Le Pen. Le vrai système. Celui qu'on ne voit pas. Irréprochable, ce démontage du racket financier exercé sur les élus novices du FN, par l'étau infernal du micro-parti Jeanne, et la société Riwal, fournisseuse de tracts et ...

nouveau media

Avant le JDD : quand les médias adoraient la garde-robe de Fillon...

...sans un mot sur son prix

observatoire publié(e) le 13/03/2017 par Manuel Vicuña Article temporairement gratuit

"Un homme raffiné", au style vestimentaire "sans fausse note" et qui sait "s’habiller en adulte responsable sans tomber dans le piège du conformisme"... Avant les révélations du JDD sur les 48 500 euros de costumes offerts à François Fillon par un "généreux" donateur, la presse ne ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

S'abstenir ? "Aujourd'hui, on nous oblige à sauver la République"

Bonjour à tous! Un jeunot de 34 ans vous parle. Pour mes premières élections présidentielles, j'ai dû voter Chirac. ...

Par RastaKoueR
le 10/03/2017

S'abstenir ? "Aujourd'hui, on nous oblige à sauver la République"

j'avais réagi en cours d'écoute, la suite m'a montré que je n'étais pas la seule à noter ce fait accompli. puis après-coup...

Par cécile clozel
le 10/03/2017

On a repêché Filoche à la primaire à gauche

Bonjour Au risque de doucher un peu l'ambiance, je trouve dommage que cette expérience soit aussi l'émission de la semaine...

Par Thomas
le 13/01/2017
Tous les forums >