Entre révolution bolivarienne, social-libéralisme et coup de barre à droite toute... Comment, vue par les médias d'ici et de là-bas, l'Amérique latine négocie-t-elle le virage de l'après-dictatures.

Publié le 31/05/2016  Alimenté le 17/02/2017
nouveau media
observatoire du par

Guerre médiatique entre CNN et Caracas

Le reportage qui a fait interdire la chaîne US au Vénézuela

"CNN dehors !" assénait il y a quelques jours le président vénézuélien Nicolas Maduro. Ce mercredi 15 février, Caracas a joint les actes a la parole en coupant le signal de CNN en espagnol qu'elle accuse de "propagande de guerre". En cause : une enquête de la chaîne américaine accusant le vice-président vénézuélien, Tareck El Assaimi, d'avoir été aux manettes d'un vaste trafic de passeports, du temps où il était ministre de l'Intérieur. Voilà qui intervient alors même que El Assaimi, potentiel successeur de Maduro, est dans collimateur du Trésor américain.

C’est une guerre médiatique qui dure depuis 15 ans. Entre le Vénézuela qui dénonce l’impérialisme américain depuis l’arrivée au pouvoir d’Hugo Chavez en 1999, et les États-Unis qui n’ont cessé de multiplier les sanctions à l’égard du pouvoir socialiste en place à Caracas, les relations ne sont pas près de s’apaiser.

Mercredi 15 février, Caracas a décidé d’interrompre le signal de CNN en espagnol dans le pays, en accusant la déclinaison hispanophone de la chaîne américaine de faire de la "propagande de guerre". En cause: une enquête télévisée diffusée il y a quelques jours par CNN en espagnol selon laquelle les autorités du Vénézuela auraient octroyé, moyennant finances, à des criminels et de "potentiels terroristes", des passeports leur permettant de voyager dans plus de 130 pays.

Le reportage en question met directement en cause le vice-président vénézuélien, Tareck El Aissami, successeur potentiel de Nicolas Maduro, comme ayant été aux manettes de ce trafic, du temps où il était ministre de l’Intérieur en charge des bureaux de l’immigration du Vénézuela.

Le "scoop" de CNN intervient alors même que El Aissami fait l’objet d’une attention toute particulière de l’administration américaine. Celle-ci vient tout juste, et pour des faits distincts, de placer le vice-président vénézuélien sur la liste noire des individus soupçonnés de trafic de drogue et de blanchiment d’argent.

Si côté américain, on affirme que l’affaire révélée par CNN n’est pas liée à celle qui vaut...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Dilma Rousseff "accusée de corruption" ? Pourquoi Atlantico se trompe

grrr ! publié(e) le 30/12/2016 par Manuel Vicuña

Les femmes ne gouverneraient pas mieux que les hommes? C’est Atlantico qui a soulevé ce lièvre dans un billet signé ce vendredi par l’ex-éditorialiste du Figaro, Christian Combaz. L’homme est formel : une fois au pouvoir, les femmes ne seraient pas moins corrompues que leurs homologues ...

nouveau media

Que veulent les mineurs boliviens qui ont lynché un ministre ?

Comment Le Monde, Le Parisien, Le Point ont relayé une dépêche erronée

observatoire publié(e) le 08/09/2016 par Manuel Vicuña

Un vice-ministre de l'Intérieur lynché à mort par des mineurs en grève ? Ça se passe en Bolivie. Mais lorsque en France, certains médias évoquent le sujet et le conflit social qui a conduit à ce pic de violence, ils foncent droit dans le contre-sens. La faute à une dépêche de l'AFP qui ...

nouveau media

Vénézuéla : des journalistes expulsés par le gouvernement Maduro

observatoire publié(e) le 06/09/2016 par Manuel Vicuña

Le président vénézuélien Nicolas Maduro tente-t-il d’imposer un blackout médiatique dans son pays ? A la veille de la manifestation de grande ampleur organisée le 1er septembre par l’opposition à Caracas, plusieurs journalistes étrangers ont été expulsés du pays. Parmi eux la ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"En Amérique latine, les medias sont des acteurs politiques"

Anthony Bellanger est tout simplement insupportable. Les journalistes tele et radio sont en général les pires invités, vous ...

Par rhumy
le 27/05/2016

"Chavez gouvernait avec un micro, devant les caméras"

Halala. Qu'est ce que c'est difficile de parler du Venezuela. Je précise d'abord d'où j'en parle : - du Venezuela ( depuis...

Par Sumofly
le 09/03/2013

Chavez : France 2 revoit sa copie

Pourquoi un acharnement sur le Vénézuéla ? Petite digression comparative. Le Vénézuela est sur un tas d'or (pas d'...

Par Spawn
le 09/10/2012
Tous les forums >