Vignette Fillon
observatoire du par

Scandales : Fillon intéresse davantage les télés que Le Pen

Une matinée, deux affaires, et pas un mot sur les emplois fictifs présumés du FN


Article gratuit pendant 24 heures. Partagez-le !

Une matinée, deux affaires judiciaires. Ce jeudi 16 février au matin, le parquet national financier a annoncé qu'il ne classait pas "sans suite" l'enquête concernant l'emploi présumé fictif de Penelope Fillon. Dans le même temps, Mediapart et Marianne ont publié un rapport de l'Office européen concernant des emplois d'assistants parlementaires présumés fictifs au sein du FN. Si la première information a fait la une sur BFMTV, mais aussi dans les JT de 13 heures de TF1 et France 2, la deuxième est passée inaperçue.

BFMTV adore parler de François Fillon. Le parquet financier a décidé, jeudi 16 février, de ne pas classer l'enquête sur l'affaire Fillon. L'information, tombée aux alentours de 9h40 ce jeudi matin, était très attendue sur BFMTV. Avant même le communiqué du parquet national financier, qui a annoncé que "les nombreux éléments déjà recueillis ne permettent pas d'envisager, en l'état, un classement sans suite de la procédure", la chaîne d'info continue était sur le pont. Depuis au moins huit heures du matin, les présentateurs rappelaient à intervalles réguliers que le parquet "s'apprêt[ait] à donner son avis sur la suite de l'enquête", probablement "avant la fin de la semaine".

Le parquet a donc "donné son avis" concernant les emplois présumés fictifs de Penelope Fillon comme assistante parlementaire. Il a décidé que l'enquête allait "se poursuivre". Du côté de BFMTV, le direct tourne désormais en boucle sur cette annonce du parquet: à l'antenne. On alterne entre réactions des soutiens de Fillon, duplex devant le parquet financier, ou déclarations des avocats du couple Fillon. Sans oublier, bien sûr, les journalistes présents sur le plateau pour commenter ce "nouveau rebondissement". En l'occurrence: Camille Langlade, du service politique, Laurent Neumann, éditorialiste pour la chaîne, et Sarah-Lou Cohen, cheffe du service police-justice.

La répétition est de mise: pendant trois heures, on commente à tout va "l'épée de Damoclès" suspendue au-dessus des Fillon. On se...

Il vous reste 72% de cet article à lire.
Pour lire tous nos contenus gratuits et recevoir la Gazette d'@si,
renseignez simplement votre adresse e-mail :

* Cette adresse e-mail ne sera jamais communiquée à un tiers.

Article gratuit pendant 24 heures.

Vous avez déjà un compte ?

Email      Mot de passe   

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Scandales : Fillon intéresse davantage les télés que Le Pen

C'est un constat. Il est accablant. Mais ce n'est pas la première fois qu'on peut le faire : La Pen semble bénéficier d'une...

Par constant gardener
le 16/02/2017
Tous les forums >