nouveau media
observatoire du par

Bataille Murdoch-Mosley sur la surveillance de la presse britannique

Un débat qui sévit de longue date au sein des médias britanniques a été ravivé récemment du fait d'un édito, moqué, du Sun. En cause : "Impress", le nouvel organe de règlementation de la presse outre-Manche. Née après un immense scandale d'écoutes téléphoniques, la nouvelle instance, dont l'indépendance est sévèrement critiquée, subit l'ire d'une grande partie de la presse britannique. Explications.

"Aucune démocratie ne devrait tolérer l'idée que des siècles de libertés de la presse soient laissés entre les mains d'un magnat vindicatif". C'est ce que le Sun, célèbre tabloïd britannique du magnat Rupert Murdoch, écrivait sans blaguer dans son édition du 4 janvier 2017.

"Trop drôle", s'amuse l'ex-star du football Gary Lineker, "ça doit être ironique" (sachant qu'on ne saurait qualifier Murdoch autrement que par "magnat"). C'est pourtant sans ironie aucune que la rédaction du Sun publie cet édito : "Il est inexcusable que l'Etat ait 'reconnu' Impress comme étant officiellement un organe de régulation de la presse, alors qu'il est financé par l'odieux millionnaire Max Mosley et soutenu par seulement 4% des Britanniques."

Le Sun, vous l'aurez compris, n'en a pas contre son propre propriétaire. Le Sun est vent debout contre Impress, le nouvel organisme d'Etat chargé de sanctionner les "abus" de la presse dans le pays – l'équivalent du CSA chez nous. Et ce n'est pas le seul : The Guardian, le Sunday Times, le Daily Telegraph, le Times… aucun des grands titres nationaux de Grande-Bretagne n'a pour l'instant accepté de se mettre sous le contrôle d'Impress.

Mosley et l'affaire de l'"Orgie nazie"

A première vue, la mise en place d'un organisme de contrôle des pratiques abusives de la presse ne semble pas une si mauvaise idée. Pourquoi, dès lors, tant de résistance ? Tout tient à un tabloïd, The News of the World, ainsi qu'à un homme : Max Mosley. Multimillionnaire, il est...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Bataille Murdoch-Mosley sur la surveillance de la presse britannique

Beau boulot d'explication très complet même si un peu fouillis parfois. Courage collègue, quelques mois et les formules ...

Par Greg S.
le 10/01/2017
Tous les forums >