Entamé dans la foulée du Printemps arabe, le soulèvement syrien est devenu une guerre civile. Et une guerre d'intox. Quel rôle jouent les combattants étrangers parmi les rebelles ? Les camps en présence usent-ils d'armes chimiques ? Comment les médias travaillent-ils sur le terrain ?

Publié le 17/07/2012  Alimenté le 26/07/2017
nouveau media
observatoire du par

Sans journalistes sur place, d'où viennent les infos sur Alep

ONG internationales, activistes ou groupes locaux

Pour des questions de sécurité, il n’y a plus de journalistes étrangers à Alep depuis plusieurs mois. Comment font les médias français ou internationaux pour couvrir un tel conflit, qui semblerait toucher à sa fin avec la prise de quartiers rebelles par l’armée syrienne de Bachar al-Assad, appuyée par l’armée russe ? Tour d’horizon des sources, plus ou moins bien présentées par les médias français, à Alep.

- Les ONG françaises et internationales

En l’absence de journalistes sur place, les journalistes français se sont très largement tournés vers des acteurs qui eux, y sont toujours : les humanitaires. "Tous les enfants d’Alep souffrent. Tous sont traumatisés, raconte par exemple Radoslaw Rzehak, chef de l’Unicef à Alep, à l'AFP. Je n’ai jamais vu une situation aussi dramatique que celle qu’ils vivent. Certains enfants, qui ont 5 ou 6 ans, considèrent comme normal d’être bombardé, de devoir fuir, d’avoir faim, de se cacher dans des bunkers."

S’il n’y a plus besoin de présenter l’Unicef, d’autres ONG sont citées dans les médias français sans pour autant être toujours présentées. Ainsi de Raphaël Pitti, médecin anesthésiste de retour d'une mission en Syrie pour l'ONG UOSSM, interrogé par France Inter : "Tout ce que l'on pouvait craindre ces derniers jours, les exactions, c'est en train d'arriver. Ils ont brûlé des familles dans leurs maisons. Ils ont exécuté d'une manière sommaire une trentaine d'enfants près du cimetière. Ils tuent tout ce qui bouge, tout ce qui essaie de se déplacer. Tous ces groupes qui les encerclaient depuis des mois sont en train de se libérer dans leur violence la plus abjecte, sur cette population prise en otage."

L’UOSSM est en fait une ONG médicale française et internationale, explique RFI, dont le but est notamment de former des médecins spécifiquement en Syrie. L’association, qui s’appelait auparavant l’AAVS, pour Association d'Aide Aux Victimes...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

omran

Alep : l'enfant symbole réapparaît dans des médias syriens pro-Assad

observatoire publié(e) le 08/06/2017 par la rédaction

Sa photo avait fait le tour du monde. Omran, le petit garçon d'Alep que l'on avait vu en août 2016 assis dans une ambulance, le visage hagard, après un bombardement, est réapparu en bien meilleure santé dans des médias libanais et syriens pro-gouvernement, comme l'a repéré The Telegraph. C'...

nouveau media

Syrie : la photo d'un photographe en larmes devient virale

lu publié(e) le 17/04/2017 par la rédaction

C’est la nouvelle image virale pour dire l’horreur de la guerre en Syrie. Après un attentat suicide qui a tué 126 personnes, l’un des photographes présents sur place s’est effondré en larmes. L’un de ses collègues l’a pris en photo. Il y a les voitures enflammées derrière, et la ...

nouveau media

Alep : deux vétérans du journalisme français critiquent l'unanimisme médiatique

"Faillite", "absence de recul" : la charge de J.F. Kahn et J.C. Guillebaud

observatoire publié(e) le 16/01/2017 par Matthieu Beigbeder

Le traitement médiatique de la reprise d'Alep par les forces de Bachar al-Assad, revendiquée le 22 décembre dernier par l'armée syrienne, a suscité à retardement plusieurs critiques, notamment de deux figures du journalisme français, Jean-François Kahn et Jean-Claude Guillebaud. Les médias ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Alep : qui est Eva Bartlett, qui dénonce la "corruption" des médias occidentaux ?

Oui, vous avez tout à fait raison: @si est clairement du côté de la propagande sioniste (pour ne pas dire plus), mais ...

Par Sebastien Lemar
le 16/12/2016

Pierre Le Corf, "l'humanitaire" français qui chronique Alep sur Facebook...

Suis allé voir le texte in extenso de Rouvray... je passe sur la violence incroyable de cette fille. J'ai fait comme ici : je...

Par Arnaud Romain
le 15/12/2016

Le "massacre" de chrétiens à Maaloula, enjeu de communication pour Damas

C'est bien que Libération s'interroge sur la fiabilité des sources des journalistes dans ce conflit. Il est simplement ...

Par constant gardener
le 14/09/2013
Tous les forums >