Après Charlie : dessiner, exposer, rapporter, filmer comme avant ? La liberté d'expression, que l'on pouvait croire acquise, redevient un enjeu.

Publié le 28/02/2015  Alimenté le 14/03/2017
nouveau media
observatoire du par

Pour lutter contre les sites anti-IVG, le gouvernement étend le délit d'entrave au numérique

Atteinte à la liberté d'expression ?

Pour lutter contre les sites partisans, souvent masqués, qui véhiculent un message anti-IVG, et sont parfois mieux référencés que le site du ministère de la santé, le gouvernement a peut-être trouvé une solution : les pénaliser (pour mieux les supprimer ?). C'est le sens d'un texte adopté ce 1er décembre à l'Assemblée nationale, qui prévoit d'étendre le délit d'entrave à l'IVG à tout moyen, et notamment au numérique. Une proposition de loi qui a fait bondir la droite, l'extrême droite et... La Quadrature du Net.

En luttant contre la désinformation, le PS aurait-il amoché la liberté d'expression ? L'Assemblée nationale a adopté jeudi 1er décembre, en première lecture, une proposition de loi socialiste visant à pénaliser les sites de "désinformation" sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Ce texte prévoit d'étendre le délit d'entrave à l'IVG à tout moyen, et notamment au numérique. Pour rappel, l'entrave physique à l'avortement ou à l'information sur l'avortement est punie de deux ans de prison et 30 000 euros d'amende.

Ce texte "a été voté, à main levée, après cinq heures et demie d’âpres débats et quelques retouches. Il sera examiné par le Sénat le 7 décembre, en procédure accélérée, en vue d’un vote définitif du Parlement d’ici à fin février et l’aboutissement de la session. Le texte a fait l’objet de 76 amendements, essentiellement émanant des Républicains (LR), au nom de la « liberté d’expression », et de l’extrême-droite", détaille Le Monde.

Une semaine plus tôt, le 23 novembre, une réunion orageuse avait déjà eu lieu à la commission des affaires sociales, d'ordinaire assez calme, pendant la discussion sur cette proposition de loi. La commission avait été interrompue à deux reprises par la présidente Catherine Lemorton et Alain Ballay, orateur pour le groupe socialiste, avait été insulté par plusieurs députés Les Républicains.

Le Monde, 01/12/2016

Des sites partisans, mais pas très transparents

Des sites de "désinformation" sur l'IVG ? En ouverture du débat, la...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Une die Welt Wir Sind deniz

Turquie : l'arrestation d'un journaliste turco-allemand au coeur des tensions avec l'Allemagne

Soutiens des médias allemands à Deniz Yücel, dans le viseur du pouvoir turc

observatoire publié(e) le 14/03/2017 par Juliette Gramaglia

Meetings de ministres turcs en Allemagne annulés, accusation de "pratiques nazies" par Erdogan... Depuis plusieurs semaines, les relations entre l'Allemagne et la Turquie se sont tendues. Notamment à l'origine des tensions : le placement en détention provisoire du journaliste turco-allemand Deniz...

nouveau media

Lyon / radio canut : un animateur en examen après "une blague" anti-policiers

vu publié(e) le 03/11/2016 par Manuel Vicuña

Il est poursuivi pour "provocation à des actes terroristes". Un animateur bénévole de la radio associative lyonnaise, Radio Canut, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire le 27 octobre. En cause : des propos tenus au micro de cette antenne locale, quelques jours plus tôt. ...

Boehmi meedia

Poème injurieux contre Erdogan : un non-lieu et un procès (Allemagne)

suivi publié(e) le 05/10/2016 par Juliette Gramaglia

Il n'y aura pas de procès pour injure à un chef d’État étranger. L'humoriste allemand Jan Böhmermann, qui avait récité à la télé un poème injurieux à l'intention du président turc Recep Tayyip Erdogan, échappe à l'un de ses deux procès. Le parquet de Mayence, qui menait depuis six ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Pourquoi je ne suis pas allé débattre sur les débats

Bjr Daniel. Tu as bien fait. En fait de débat, la question était : a-t-on le droit d'être encore, raciste, xénophobe...

Par Vogelsang
le 15/03/2016

Le chroniqueur, l'abaya, et le discernement

Ils ont leur part, évidemment, enfin surtout les musulmans croyants (les autres n'ont à mon avis rien à se reprocher, aucune ...

Par boy
le 09/12/2015

"Complices de l'islamisme" : Beur FM "entre fou-rire et indignation" contre Marianne

Le rapport entre votre dernière émission et cet article est évident. Vous êtes le seul média à faire le constat d'un ...

Par Ling
le 25/05/2015
Tous les forums >