Ancien de la banque Rothschild, ex-conseiller de Hollande, feu ministre de l'économie, spécialiste des petites phrases qui hérissent à gauche, Macron est adoré par les sondeurs et les médias. Une nouvelle bulle ?

Publié le 31/08/2016  Alimenté le 16/01/2017
Vignette Macron apprentis
observatoire du par

Candidature de Macron : les jeunes apprentis virés de leur garage école

France 2 et BFMTV tombent dans le panneau, pas TF1 et TMC

Difficile de passer à côté : Emmanuel Macron, qui a retenu l'attention de notre matinaute hier, est officiellement candidat à la présidentielle. Il l'a annoncé, mercredi 16 novembre, dans un centre de formation d'apprentis de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Le lieu devait représenter l'attachement de Macron à la jeunesse. Une jeunesse qui n'a pourtant pas eu le droit d'assister à son annonce - comme l'ont signalé certains médias. Mais pas tous.

Les médias l'attendaient et ils étaient tous présents pour ne rien louper : Emmanuel Macron a mis fin le 16 novembre au savant suspense entretenu depuis des mois en annonçant sa candidature à la présidentielle. Il a décidé de le faire dans le garage d'un centre de formation d'apprentis (CFA) de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Un choix qui se voulait hautement symbolique, combinant banlieue et jeunesse. Un symbole bien repéré par les médias, des sites de presse aux chaînes d'info en direct, en passant par les journaux télévisés. Dans son journal de 13 heures du mercredi 16 novembre, France 2 rappelait par exemple que Macron "mise sur la jeunesse". A 20 heures, rebelote : "Emmanuel Macron a choisi ce centre d'apprentis mécaniciens d'une banlieue populaire pour se lancer dans la course présidentielle". Le sujet qui précédait le long entretien avec l'ancien ministre de l'économie se concentrait exclusivement sur la déclaration elle-même.

Au 20 heures de France 2, la plupart des plans sont concentrés sur Macron

Même son de cloche sur Franceinfo, où le reporter sur place Hugues Dago a rappelé plusieurs fois que Macron "l'a toujours dit et répété : il veut faire de la jeunesse une priorité". Interrogé après la déclaration du désormais candidat sur les personnes présentes à cette annonce, Dago cite les journalistes... et les proches de Macron.

En attendant Macron
Franceinfo, le 16 novembre 2016

Un grand absent : les Apprentis

Il y avait pourtant un grand absent à cette annonce...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Obs Macron

Extrapolations sur Macron

chronique publié(e) le 16/01/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Scoop du dimanche soir : Hollande n'a pas regardé le deuxième débat de la Primaire PS. Il a une bonne excuse : il était au théâtre, pour assister à une pièce de Drucker. Oui, Michel Drucker, qui se produisait sur une scène parisienne. D'ailleurs, il s'apprête à voter Macron. Il l'a dit à...

nouveau media

La journaliste de Canal+ Laurence Haïm rallie Macron

observatoire publié(e) le 11/01/2017 par Matthieu Beigbeder

La journaliste Laurence Haïm, correspondante (presque) éternelle d'i-Télé et Canal +, rejoint l'équipe de campagne de… Emmanuel Macron, selon Le Monde. Elle débarque ainsi dans l'entourage du candidat à la présidentielle en même temps que l'économiste Jean Pisani-Ferry et le directeur de...

Macron Obs

Urgence : victimiser Macron !

chronique publié(e) le 16/11/2016 chez les matinautes

Ah la belle tête de candidat des medias ! Ses couvertures de L'Obs. Ses photos dans Match. Des meutes de journalistes et de méta-reporters accrochés à sa veste lors de la moindre de ses sorties (y compris au salon de la coiffure). Et jusqu'à la bande-annonce, ces toutes dernières heures, de la...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Extrapolations sur Macron

Autre chose bizarre, désormais, dans les commentaires journalistiques, pas de Macron sans Mélenchon, pas de Mélenchon sans ...

Par Totorugo
le 16/01/2017

Candidature de Macron : les jeunes apprentis virés de leur garage école

C'est génial. Vraiment. Il arrive à illustrer en une seule sortie, sa première en plus, tout ce qu'il représente....je ...

Par Malagate
le 17/11/2016

Urgence : victimiser Macron !

Je trouve quand même, toutes proportions gardées, évidemment, que Macron comme Trump sont le même symptôme d'un bout de l'...

Par Yanne
le 16/11/2016
Tous les forums >