nouveau media
reportage du par

Du difficile métier de journaliste en Russie

Ma conférence très contrôlée à Syktyvkar (capitale de la république des Komis)

Oui, il y a des journalistes indépendants des pouvoirs publics en Russie. Et oui, il y a même des journalistes d’investigation en Russie. Et même ailleurs qu'à Moscou. Mais entre intimidations directes et contre-propagande indirecte, leur quotidien n’est pas toujours simple. Reportage par -21°C à Syktyvkar, dans le Nord de la Russie.

"La conférence n’aura peut-être pas lieu dans l’hôtel. A cause de l’alerte à la bombe." A Syktyvkar, au Nord de la Russie, mon interprète Nikolai Vokuev m’accueille à l’aéroport. Sur les marches devant l’aéroport, par -21°C, en attendant un taxi, il me tient au courant des derniers "incidents" qui ont émaillé une série de conférences sur le journalisme d’investigation organisée sur place. "Aujourd’hui, on nous a coupé l’électricité pendant une conférence. Mardi, la police est venue pour une alerte à la bombe. Et l’organisateur du séminaire a aussi reçu une lettre avec de la poudre blanche dedans mercredi. Mais normalement pour toi il n’y aura pas de problème." Ma conférence est prévue pour le lendemain, et je dois y parler à des étudiants, à la fois du travail d'enquête d’Arrêt sur Images sur les médias mais aussi plus généralement de la situation de l’investigation en France.

Syktyv quoi ? Syk-tyk-kar. À une quinzaine d'heures de route de Moscou (mais seulement deux heures d'avion)

Nikolai me rassure d’emblée : je ne suis pas la cible de ces intimidations. Elles visent plutôt Grigory Pasko, activiste écologiste, emprisonné entre 2001 et 2003 pour "trahison" après ses révélations sur des rejets de déchets nucléaires en mer du Japon par la Flotte russe. Il avait alors reçu le Prix Reporters sans frontières et a été reconnu par Amnesty International comme "prisonnier d'opinion". C’est la fondation 19*29, dont il est co-fondateur, qui organise cette série de conférences...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Du difficile métier de journaliste en Russie

Nous n'avons absolument pas les "mêmes résultats qu'en Russie", il faut se réveiller. Le Canard enchaîné côtoie L'Humanité...

Par Browny
le 15/11/2016
Tous les forums >