Pourquoi un tel déluge de critiques sur la loi Duflot qui, à peine née, s'est mis tout le monde à dos ? Parce que la loi a subi l'offensive des lobbys - classique - mais également l'offensive médiatique et pas seulement de la part de médias liés aux juteux contrats publicitaires du secteur de l'immobilier.

Publié le 15/09/2014  Alimenté le 12/02/2016
Loi Duflot Le Point
enquête du par

Mais pourquoi la presse en veut-elle autant à la loi Duflot ?

Réponse : regardez les pages de pub !

L’offensive médiatique contre la loi Duflot sur le logement – dite loi Alur – se poursuit tranquillement. Comme nous le racontions ici, en juin déjà des éditorialistes dénonçaient une loi soi-disant dévastatrice pour le marché immobilier et lançaient la rumeur de son détricotage – terme repris à l’unisson. La rumeur avait alors été démentie par le gouvernement. Mais la loi risque d’être aménagée par le premier ministre Manuel Valls qui doit présenter vendredi un plan de relance pour la construction. L’occasion pour la presse de vilipender une fois encore cette mal-aimée, à l’exception de Libération et Mediapart qui prouvent – chiffres à l’appui – que l’Alur ne peut être tenue responsable de la dégradation du marché.

C’est simple : à lire les articles consacrés à la loi Duflot, dite aussi loi Alur (Accès au logement et pour un urbanisme rénové), il ne fait aucun doute que cette loi est la cause de la dégradation du marché immobilier. Voire de la crise économique dans son ensemble. Ce désamour entre presse et loi Duflot ne date pas d’aujourd’hui : en juin déjà des éditorialistes évoquaient "un désastre", "un échec sans appel", "une usine à gaz". Que reproche la presse à cette loi ? Outre l'encadrement des loyers (principal reproche), cette loi déprime les promoteurs et les acheteurs potentiels. En effet, si la loi, comme les lois précédentes, conserve bien le principe de défiscalisation pour l'achat d'un logement neuf destiné à la location, les critères pour bénéficier de cette ristourne fiscale se sont durcis : les candidats doivent dorénavant acheter dans des zones dans lesquelles les logements ne sont pas assez nombreux, louer leur bien à un prix inférieur de 20% au prix du marché et (horreur !) à des locataires aux revenus modestes. Du coup le marché s'effondre si on en croit le constat accablant du Point : "plongeon d'un tiers des mises en vente de logements neufs au premier trimestre, disparition de la moitié des investisseurs, destruction de 7 000 emplois du bâtiment attendue en 2014 après les 40 000 déjà perdus... La loi Alur de Cécile Duflot a bel et bien aggravé le retournement du marché de l'immobilier dans l'Hexagone."

L’hebdo assurait alors que le gouvernement s’apprêtait...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Valls1

Cosse, face aux détricoteurs

chronique publié(e) le 12/02/2016 chez les matinautes

Le plat de lentilles aura donc le goût d'un référendum. "Local", assure-t-on. Ce référendum, à propos de Notre-Dame des Landes, c'est le salaire demandé par l'ex-secrétaire nationale des Verts, Emmanuellle Cosse, pour prix de son entrée au gouvernement. Un référendum, très bien, pourquoi...

ALUR zonage

Frais d'agence : pluralisme à France Inter

le neuf-quinze publié(e) le 15/09/2014 par Daniel Schneidermann

Mais si, les lois sont parfois utiles, quand les décrets d'application veulent bien suivre. Prévu par la loi ALUR (ne parlez pas de loi Duflot, nous demandait l'autre semaine Cécile Duflot sur le plateau), le plafonnement des frais d'agence pour les locataires entre en vigueur ce matin. Pour ...

nouveau media

Duflot : "ministre, j'apprenais les décisions par les alertes du Monde"

Hollande, Cahuzac, la loi logement : elle raconte

arrêt sur images, émission publié(e) le 05/09/2014 par la rédaction

Comment se raconte Cécile Duflot, voyageuse dans le monde au pays des désillusions, pays très fréquenté actuellement ? Nous avons posé la question, dans une première partie, à l'ancienne ministre de l'Egalité des territoires et du logement qui a publié, fin août, un ouvrage revenant sur ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Cosse, face aux détricoteurs

3 ministres pour plaire à un parti à 2% (suis généreuse aujourd'hui) et un coup de pied au cul et un molard à la gueule pour ...

Par Malagom
le 12/02/2016

Duflot : "ministre, j'apprenais les décisions par les alertes du Monde"

Enfin démasquée ! Il était temps. Pour ma part, je me réveille chaque vendredi matin depuis près de vingt ans en me ...

Par Daniel Schneidermann
le 06/09/2014

Duflot : "ministre, j'apprenais les décisions par les alertes du Monde"

Le coût du logement est l'une des causes fortes de la paupérisation de la population. Les plus fortunés s'engraissent sur le ...

Par Chat noir
le 05/09/2014
Tous les forums >