enquête du 19/12/2013 par Sébastien Rochat

"Outing" de deux cadres du FN : un livre expurgé

Entre droit à l'information et respect de la vie privée, la cour d'appel a coupé la poire en deux

Interdit à la vente en l'état. Fait rarissime, le 12 décembre, le tribunal de grande instance de Paris a ordonné la suppression de plusieurs passages d'un ouvrage intitulé Le Front national des villes & le Front national des champs au motif que son auteur, un blogueur de 17 ans, portait atteinte à la vie privée en révélant l'homosexualité de deux cadres dirigeants du Front national. Des révélations présentées par l'auteur, Octave Nitkowski, comme des informations légitimes, censées expliquer la raison pour laquelle le parti de Marine Le Pen était en retrait dans la bataille contre le mariage pour tous. C ensure ou respect de la vie privée ? Coupant la poire en deux, la cour d'appel a estimé, jeudi 19 décembre, que le droit à l'information l'emportait sur l'atteinte à la vie privée pour l'un des deux cadres du FN, Steeve Briois. Deux jugements, deux interprétations différentes et un vrai casse-tête pour la presse, partagée entre la nécessité de rendre de compte de l'affaire et le respect la vie privée (y compris pour nous, qui dans cet article citerons donc le nom de Briois, mais pas celui de l'autre dirigeant FN).



Comment rendre compte d'un jugement reconnaissant l'atteinte à la vie privée tout en donnant tous les éléments au lecteur ? Il y a deux écoles. D'un côté, ceux qui donnent le nom des deux cadres du FN qui ont porté plainte contre le livre d'Octave Nitkowski, pour atteinte à la vie privée, sans préciser que l'ouvrage révélait leur homosexualité. C'est le choix fait par l'AFP (dont la dépêche plus ou moins modifiée fut reprise par Metronews, RTL.fr ou encore Liberation.fr). De l'autre, ceux qui ont évoqué la plainte contre un ouvrage révélant l'homosexualité de deux cadres du FN, sans donner leur nom. C'est la solution choisie par Lemonde.fr. Deux manières de faire, et un seul objectif : ne pas indiquer dans un même contenu le nom des deux cadres du FN et leur homosexualité, afin de ne pas porter atteinte à leur vie privée. Une atteinte reconnue par le tribunal de grande instance de Paris, lequel a réclamé la suppression de plusieurs passages du livre. Une décision présentée par les avocats de l'éditeur Jacob-Duvernet comme une pure interdiction, l'ouvrage étant déjà imprimé.

Et à la télévision ? Octave Nitkowski, le jeune auteur, est passé sur France 3, Canal+ et LCI. Un bon client tant le profil étonne : très précoce, ce jeune étudiant à Sciences Po, habitant Hénin-Beaumont (Nord-de-Pas-de-Calais) s'était fait connaître pendant la présidentielle et les législatives de 2012 en racontant la campagne dans sa ville et l'affrontement Le Pen/Mélenchon (que nous avions suivi de...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Outing" de deux cadres du FN : un livre expurgé

Personnellement, le débat n'est pas entier, pour moi. Si des hommes ou des femmes publics - politiques ou pas - ne ...

Par Fan de canard - Soutien total à Charlie Hebdo
le 19/12/2013
Tous les forums >