e-cig
observatoire du par

Cigarette électronique et querelles fumeuses

Une étude contestée de 60 Millions de consommateurs

La cigarette électronique de nouveau passée à tabac ? Après les conclusions sceptiques d’un rapport rendu à la ministre au mois de mai, le magazine 60 Millions de consommateur de l’Institut national de la consommation estime que l’e-cigarette, "véritable phénomène de société", contient des substances potentiellement cancérigènes et donc n'est pas sans danger. Les adeptes de cette machine à vapoter crient au complot et dénoncent une étude peu scientifique. La querelle est-elle d’ordre sanitaire ou simplement médiatique ? Réponse potentiellement sans danger pour la santé.

Petit exercice de rétropédalage : invité hier dans le Grand journal sur Canal+, le rédacteur en chef du magazine 60 Millions de consommateurs, Thomas Laurenceau, nie avoir écrit que la cigarette électronique tue et se garde d'avoir voulu en interdire l'usage. Selon lui, l’enquête menée par le magazine de l’Institut national de la consommation révèle seulement la présence de molécules potentiellement cancérigènes et conclut que l’utilisation de l’e-cigarette – ou vapoteur – n’est pas anodine.

Regardez la séquence du Grand Journal. De Caunes lançant la discussion avec un sybillin : alors, vapoter, ça tue ? picto

Pourquoi cette séquence de mise au point ? Tout simplement parce que l’enquête publiée lundi (accessible en kiosque uniquement) a été largement reprise dans la presse nationale – et internationale – sous des titres assez définitifs.

L’e-cigarette cancérigène ? Le message est assassin, selon les partisans de ce nouvel objet prisé par un million de Français. Parmi les adeptes du vapoteur, Dominique Dupagne. Ce médecin généraliste, animateur du site Atoute, affirme dans cette note que "rien ne permet de penser [que la cigarette électronique] présente la moindre toxicité. Pour lui, "les raisons qui freinent son développement sont à rechercher du côté des lobbies qui vivent du tabac ou des médicaments du sevrage tabagique, et de la naïveté coupable des politiques". Un potentiel conflit d’intérêt déjà souligné au printemps par le matinaute. Le médecin...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Cigarette électronique et querelles fumeuses

j'ai arrêté de cloper pendant 17 ans, j'ai recommencé pendant 10 ans comme si j'avais jamais arrêté, et là, tout a échoué. ...

Par cigale zoze
le 28/08/2013
Tous les forums >