Elles ont été tournées dans un garage de Corée, un lycée de Tunis, ou un deux pièces de Belleville. On y voit des sketches, des danses, des bavures policières. Point commun: elles se diffusent sans contrôle, plus vite que la lumière.

Publié le 23/10/2007  Alimenté le 24/06/2017
Violence à la Une
enquête du par

Arrestation musclée à Joué-les-Tours : deux vidéos pour une même scène

Plus d'un million et demie de vues en trois jours. Dimanche 18 août, un jeune homme de 18 ans a filmé avec son téléphone portable l'interpellation musclée de deux personnes à Joué-les-Tours. La vidéo, intitulée "Honte à la police française" et mise en ligne sur Youtube, montre notamment un policier en train de frapper la passagère d'une voiture avec une matraque avant de l'asperger de gaz lacrimogène et de l'insulter. Après avoir fait le tour du web, des extraits de cette vidéo ont été diffusées par les JT, notamment TF1 et France 2. Sauf qu'il ne s'agit pas toujours des mêmes images. Car deux vidéos de l'incident ont été tournées, comme l'a notamment indiqué Mediapart : la deuxième version, qui n'a pas été mise en ligne sur youtube, montre le début de la scène où le policier est mordu et menacé par les passagers de la voiture. De quoi changer l'interprétation de la scène ?



Une voiture de police portière grande ouverte et gyrophare allumé, plusieurs personnes à terre, des coups de matraque et des insultes.

Ces images, tournées avec un téléphone portable, ont été mises en ligne sur youtube dimanche 18 août. Le début de la scène est plutôt confus sur cette vidéo de 8 minutes, qui a fait le tour du web. Les premières secondes de cette vidéo montrent une interpellation en cours : plusieurs personnes, qu'on distingue mal, sont au sol, un policier tente de les relever, puis quelques secondes après, ce même policier, à terre, frappe avec une matraque une femme qui se trouve au sol. Quelques minutes plus tard, ce policier utilise un gaz lacrimogène contre elle et une autre passante tout en l'insultant, avant que des renforts policiers arrivent.

La vidéo-buzz de 8 minutes picto

Dès le lendemain, La Nouvelle République relaie cette vidéo intitulée "Honte à la police française" en donnant le contexte : "A l'origine, la police voulait interpeller une voiture qui zigzaguait, avec sept personnes à son bord. Le conducteur, qui présentait des signes d'ivresse, a refusé de se soumettre au test d'alcoolémie. Il était, selon les forces de l'ordre contactées par la Nouvelle République, très énervé. L'une de ses passagères s'est montrée elle aussi très agacée contre les policiers. Elle aurait alors essayé de voler la radio portable du policier, qui serait tombée à terre, empêchant le fonctionnaire de demander des renforts. Alors qu'il essayait avec son...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Frigos en panne : le vidéaste Gaspard Glanz fait fermer un Carrefour city

Dix millions de vues pour sa video

observatoire publié(e) le 24/06/2017 par Manuel Vicuña

On connaissait davantage Gaspard Glanz en pourfendeur des violences policières qu’en défenseur des clients de supérettes. Et pourtant. Si le vidéaste et photographe indépendant, fondateur de l’agence Taranis News, a décidé de mettre la pédale douce cet été sur la couverture des ...

nouveau media

Une jeune vedette pakistanaise des réseaux sociaux assassinée pour ses vidéos "choquantes"

observatoire publié(e) le 18/07/2016 par Manuel Vicuña

Starlette de téléréalité, icône pop du web pakistanais et bimbo insoumise, elle était tout ça à la fois. En l’espace de trois ans, Qandeel Baloch, de son vrai nom Fauzia Azeem, 26 ans s’était mis à dos une partie du Pakistan pour des selfies où elle apparaissait maquillée et dans des...

nouveau media

Diamond Reynolds, et sa fronde en live

chronique publié(e) le 12/07/2016 chez les matinautes

Ce n'est pas une video virale habituelle de violences policières aux Etats-Unis. Ce n'est pas une vidéo "d'action". On n'y voit personne tomber. On n'y voit aucun policier tirer sur une silhouette noire. C'est bien plus saisissant, plus monstrueux. On y voit bien sûr un homme qui agonise, en gros...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Frigos en panne : le vidéaste Gaspard Glanz fait fermer un Carrefour city

Connaissez-vous son travail habituel, et ses ennuis habituels ? Côté dénonciation politique, médiatisation des ...

Par Bruanne
le 24/06/2017

"J'emmerde la télé"

message aux pisse-froids qui sévissent sur le forum : vous êtes désespérants. Vous n'êtes jamais contents. Ce n'est jamais ...

Par anne-sophie
le 21/08/2010
Tous les forums >