Comment réussir la "transition énergétique" ? Comment choisir entre les avantages et les inconvénients du nucléaire, du gaz, du charbon, et des énergies renouvelables ? Questions brûlantes, mais les médias tardent à aller...au charbon

Publié le 15/03/2011  Alimenté le 26/05/2016
nouveau media
enquête du par

Et pendant ce temps à Fukushima...

Depuis deux ans, une médiatisation à trous

Mots-clés : France2, Fukushima, Tepco, TF1

Situation hors de contrôle à Fukushima. Si l'opérateur japonais Tepco (Tokyo Electric Power Company) le niait depuis longtemps, il l'a désormais reconnu : de l'eau radioactive se déverse bel et bien dans l'océan (300 tonnes par jour, selon un chiffre communiqué aujourd'hui par le gouvernement). Cette déclaration remet momentanément Fukushima au centre des préoccupations médiatiques. Depuis deux ans, les médias internationaux et français ne suivent plus la situation que de loin. Selon des blogueurs de Fukushima, Tepco continue d'occulter des éléments sur la situation dans la centrale et ses conséquences.

Plus de deux ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima, la situation continue d'inquiéter. L'autorité de réglementation nucléaire japonaise (la NRA) avait annoncé fin juillet qu'elle ferait une enquête sur l'eau contaminée et le verdict est tombé : c'est "une situation d'urgence". Un officiel de la NRA, Shinji Kinjo, a affirmé à Reuters que la situation était critique. D'autre part, Tepco (Tokyo Electric Power), l'opérateur de la centrale nucléaire japonaise, avait publié dimanche, des estimations sur les niveaux de radioactivité accumulés dans l'océan de mai 2011 à juillet 2013. C'est la première fois, selon les dépêches, que Tepco publie des estimations sur les niveaux de radioactivité dans la mer.

Nouveau rebondissement mardi 6 août, c'est le gouvernement japonais qui a émis à son tour un avis inquiet sur la situation à Fukushima. Il a donné de nouveaux chiffres sur les déversements marins : près de 300 tonnes d'eau contaminée se déverseraient chaque jour dans l'Océan Pacifique. Une cellule de crise gouvernementale s'est tenue sur le sujet et le premier ministre Shinzo Abe a déclaré que l'Etat interviendrait financièrement. Il a présenté la stabilisation de la centrale de Fukushima comme le "défi" du gouvernement, selon l'AFP.

L'information a été inégalement reprise par les sites internet des principaux médias français. Le Monde et Courrier international mettaient cette annonce en page d'accueil de leur site internet, tandis que Le Figaro la confinait à la...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Exxon : le Guardian interdit d'Assemblée Générale

grrr ! publié(e) le 26/05/2016 par Justine Brabant

Le pétrolier Exxon ne veut pas du Guardian dans ses assemblées générales. L'entreprise américaine a rejeté la demande d'accréditation du quotidien britannique, connu pour ses nombreuses campagnes contre l'exploitation d'énergies fossiles. Le Guardian le raconte dans un billet acide. "Il ...

Pourquoi Linky est devenu la bête noire des médias

Le compteur d'électricité intelligent sur le grill

observatoire publié(e) le 25/04/2016 par Anne-Sophie Jacques

Attention ils arrivent : d’ici cinq ans, 35 millions de compteurs d’électricité intelligents – de son petit nom Linky – vont remplacer nos vieux compteurs bêtes et gris. Mais c’est peu dire que l’accueil est glacial. Ce nouveau compteur serait mauvais pour la santé, pas intéressant ...

Cigeo Le Monde

Enfouir les déchets radioactifs : le coût du projet de Bure du simple au double

Royal flotte, l'action EDF plonge

observatoire publié(e) le 13/01/2016 par Anne-Sophie Jacques

20 milliards ? 30 milliards ? 35 milliards ? Ou plus encore ? Après la réévaluation par l'Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra) du coût du projet d’enfouissement des déchets radioactifs dans la Meuse – projet géré par l’Andra – la bataille des chiffres ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Pourquoi Linky est devenu la bête noire des médias

Je salue les talents de conteur d'Anne Sophie qui nous met bien au courant de l'intensité du débat et des résistances que ...

Par E-manuel
le 25/04/2016

Batho : un industriel du gaz de schiste savait-il à l'avance ?

J'ai travaillé dans un centre technique de filière (organisme privé de recherche) et à chaque fois que j'ai essayé de monter ...

Par Adarr
le 05/07/2013

"A Fukushima, il y a eu déni d'information"

Quelques commentaires sur cette émission, pour essayer de comprendre pourquoi je trouve l'émission franchement mauvaise alors...

Par Julien M.
le 11/06/2011
Tous les forums >