enquête du par

Tous fous ? Polémique sur la nouvelle liste des maladies mentales

Les labos ont-ils forcé sur l'ordonnance ?

Vous mangez trop de bonbons dans la journée ? Direction le psychiatre car vous êtes atteint d'hyperphagie. Avec la publication de la nouvelle édition du DSM-5, le manuel international qui recense les maladies psychiatriques, la polémique enfle en raison de l'entrée de nouveaux symptômes discutables. Faut-il voir dans cette inflation de pathologies un complot des laboratoires pharmaceutiques en quête de nouvelles pathologies, permettant la vente de nouveaux médicaments ? C'est ce qu'expliquait en substance le 20 heures de France 2 mercredi 15 mai. Pourtant, ni Le Monde, ni Libération n'avaient fait de cette question un élément central de leurs articles.


Vous êtes malade. Si dans le mois en cours, vous avez cédé à la gourmandise en mangeant entre les repas, un psychiatre diagnostiquera peut-être une forme d'hyperphagie. Si au-delà de quinze jours de deuil, vous ne vous remettez pas d'un décès d'un proche, c'est que vous êtes dans le cas d'un deuil pathologique. Votre enfant a trois accès de colère par semaine ? C'est un trouble de dérégulation, dit d’humeur explosive. Ces différents cas de figure font leur entrée dans la nouvelle édition du DSM (Manuel de diagnostic et statistique des troubles mentaux). Tous les vingt ans, cette "bible des psychiatres" recense les maladies mentales reconnues. Entre 1952, date de la première édition, et la cinquième version du DSM, publiée en mai 2013 dans le cadre du congrès annuel de l'Association de psychiatrie américaine (APA), le nombre de pathologies a considérablement augmenté en passant de 60 à près de 430. Pour de nombreux psychiatres, cette publication est un outil indispensable et permet d'avoir un langage commun entre spécialistes du secteur.

Mais assiste-t-on à une dérive avec l'invention de nouvelles maladies mentales liées à la vie quotidienne ? Aux Etats-Unis mais aussi en France, certains psychiatres sont montés au créneau pour dénoncer le travail des experts chargés de mettre à jour le DSM. L'Institut américain de la santé mentale (NIMH) a par exemple pris ses distances avec cette nouvelle version. En France, un collectif baptisé Stop DSM se bat depuis près de trois ans...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Tous fous ? Polémique sur la nouvelle liste des maladies mentales

Problème très intéressant ! Que les laboratoires fassent du lobbying, rien de plus normal. C'est du trafic d'influence. S...

Par miroul
le 17/05/2013
Tous les forums >